OHANA Jack (1911-). Originaire du Maroc, installé en France. Industriel, directeur de sociétés, dirigeant communautaire et rédacteur en chef de La Voix des Communautés, il

contribua à la fondation du Centre culturel du judaïsme marocain à Paris, à celle du Centre Rambam et à celle de la Fédération sépharade de France dont il fut tour à tour vice-président, puis président d’Honneur.

OHANA Joël (1914-1995). Originaire du Maroc (Meknès). Industriel, directeur de sociétés et homme politique, il fonda en 1955 le Mouvement national marocain dont l’objectif était de sensibiliser les Juifs au nationalisme marocain. Membre de la première Assemblée nationale consultative nommée par le roi Mohamed V, il se joignit en 1959 à Ben Barka quand il se scinda de l’Istiqlal pour fonder l’Union nationale des forces populaires. Impliqué dans le complot contre la monarchie de 1963 et condamné par contumace à 20 ans de réclusion, il vécut en exil en France et aux États-Unis. Gracié par le roi Hassan II, il reprit ses activités politiques et fut élu député du Parti de l’Union constitutionnelle à Mogador. Ce fut le premier Juif élu au suffrage universel en pays arabe.

 

OHANA Paul (XXes.). Originaire du Maroc, installé en Israël. Ingénieur en télécommunications, fondateur et président-directeur général d’un cabinet-conseil spécialisé dans la gestion des ressources humaines, il fonda en Israël les Laboratoires Panel spécialisés dans le domaine pétrolier et en environnement. En collaboration avec Marcel Bleustein-Blanchet, il fonda l’équi-valent israélien de la Fondation française de la vocation. Vice-président de l’Union Mondiale des Originaires d’Afrique du Nord, il est l’auteur de Pratique du management des hommes.

OHANA Yah’acov (1844-1899). Originaire du Maroc (Meknès). Notable de la communauté, conseiller et financier du sultan Moulay Hassan, il reçut chez lui l’écrivain Pierre Loti, lors de sa visite à Meknès en 1886.

OHAYON Acher (1930-). Originaire du Maroc (Casablanca), installé en Israël. Militant sio-niste, homme politique et dirigeant communautaire, il contribua à la fondation d’un kibboutz et fut émissaire au Maroc auprès des Éclaireurs. Fondateur de la ville de Nétivot dans le Néguev, il en fut le premier maire. Délégué du Département de l’immigration de l’Agence Juive en France, l’un des fondateurs du Tami, un parti axé sur les revendications sociales sépharades, directeur général du ministère des Affaires sociales, il fut le représentant du Tami à L’Exécutif sioniste puis chef du Département des communautés sépharades de l’Organisation sioniste mondiale. Militant actif, il a occupé plusieurs fonctions dans le Comité de la communauté maghrébine de Jérusalem et du Centre mondial du judaïsme nord-africain.

OHAYON Maryse (1936-). Originaire du Maroc (Fès), installée au Québec (Montréal). Publiciste et dirigeante communautaire, elle fut la première femme à être élue présidente de la Communauté Sépharade du Québec qu’elle dirigea de 1995 à 1997. Elle fut également la première réalisatrice d’origine sépharade au Québec dans le domaine de la télévision privée.

OLIVETTI Adolpho (1878-1944). Originaire d’Italie. Major général dans l’armée italienne.

OSIRIS Daniel Ilfa (1825-1908). Originaire de France. Philanthrope et mécène, il soutint le développement de la technologie et de la médecine et légua une importante collection au Louvre. Il contribua à la construction de nombreuses synagogues.

OTTOLENGHI Giuseppe (1838-1904). Originaire d’Italie. Lieutenant général dans

l’armée italienne, il occupa le poste de ministre de la Guerre.

OTTOLENGHI Yah’acov (1840-1901). Originaire d’Italie (Livourne). Éducateur, il introduisit dans le cursus des écoles juives de Salonique, le turc, l’italien et l’arithmétique.

OUAHNOUN Yves (1948-). Originaire d’Algérie (Oran), installé en France. Diplômé en Droit des affaires et en Sciences politiques, directeur de promotion de la compagnie Elf France, il est l’auteur de deux romans, Matriochka et Kaboul, poste restante.

OUAKNINE Itshak (XXes.). Originaire du Maroc, installé en Israël. Éducateur et homme politique israélien, il fut élu à la Kénésset (Parlement) sur la liste du Shas (Parti religieux sépharade).

OUAKNINE Méïr (XVIIIe-XIXes.). Originaire du Maroc. Diplomate, il fut ambassadeur du sultan Moulay Sliman à Londres.

OVADIA Estréa (Mara) (1922-1944?). Originaire de Macédoine (Bitola). Membre et commissaire de la septième brigade macédo-

nienne, elle fut tuée lors d’un combat contre l’ennemi bulgare au cours de la Seconde Guerre mondiale. Elle fut déclarée héroïne nationale de Yougoslavie.

OVADIA Nissim J. (XIXe-XXes.). Originaire de Turquie, installé aux États-Unis. Dirigeant communautaire, il fonda la Communauté juive sépharade d’Amérique Centrale en 1941.

OZIEL Salomon (1943-). Originaire du Maroc (Tanger), installé au Québec (Montréal). Dirigeant communautaire, il fut président de la Communauté Sépharade du Québec de 1987 à 1991.